Archives par mot-clé : livre

Un cheval entre dans un bar, de David Grossman

Roman, éditions du Seuil (2015) Traduction Nicolas Weill Résumé Dovalé Grinstein, 57 ans, comique de seconde zone, se produit un soir dans un club de Netanya, ville balnéaire d’Israël. Devant un public tour à tour complice, intrigué, rejeté et même … Continuer la lecture

Publié dans culture | Marqué avec , | 2 commentaires

L’antisémitisme à gauche

Rédigé par Claire.

L’antisémitisme à gauche : Histoire d’un paradoxe, de 1830 à nos jours
Michel Dreyfus, La Découverte, 2009. (Une réédition en Poche augmentée d’une postface de l’auteur est parue en 2011)

Commentaire
antisemDreyfus.jpg L’ouvrage, érudit et clair, analyse très finement les rapports complexes de ce qu’il est convenu d’appeler « la gauche » avec la question juive, en relation avec les contextes sociaux, économiques et politiques ; on ne peut en quelques lignes rendre compte de tout l’intérêt de cet ouvrage très dense, les notes qui suivent relèvent seulement quelques jalons des métamorphoses de l’antisémitisme en France, étudié non plus dans les versions véhiculées par la droite où il a toujours prospéré, mais dans les textes publiés à gauche. Ce travail rigoureux, appuyé sur des documents toujours précisément référencés, établit des faits alors que la polémique incite parfois à dire n’importe quoi.
Tout juste peut-on lui reprocher, dans ses analyses de la période la plus récente, à partir de la fin des années 90, de dédouaner un peu rapidement l’extrême gauche, en négligeant des débats et des dérapages qui témoignent de la persistance d’un antisémitisme traditionnel ou instrumentalisé.

Continuer la lecture

Publié dans antisémitisme-racismes | Marqué avec | Laisser un commentaire

Militer contre son camp ?

Militer contre son camp?

Des Israéliens engagés aux côtés des Palestiniens

(Karine Lamarche, PUF, 2013)

Rédigé par Reine.
Il s’agit de la version raccourcie (196 pages) d’une thèse de doctorat en sciences sociales soutenue en 2010. Karine Lamarche, jeune chercheuse française rattachée à l’université de Lille III, s’est rendue plusieurs fois depuis son adolescence en Israël, d’abord comme touriste puis comme chercheuse en sociologie.
De 2006 à 2010, juste après la fin de la seconde Intifada, elle choisit d’enquêter sur des Israéliens qui militent contre l’occupation à Jérusalem-Est et en Cisjordanie.
Ces groupes nés dans les années 2000 sont bien plus radicaux dans leurs actions que les groupes pacifistes antérieurs comme La Paix maintenant. Pendant 10 mois en discontinu sur ces 4 ans, elle se mêle à leurs activités et de cette façon rencontre et interroge une soixantaine de militants. En même temps, elle loge chez des Israéliens hostiles à ces luttes, ce qui lui permet d’appréhender l’écart entre ces militants (quelques centaines) et les positions dominantes du reste de la population.

A partir de ces entretiens, elle énonce, dès son introduction, sa thèse : comment des Israéliens appartenant, pour une grande majorité, à l’élite du pays, y compris militaire, (née en Israël, ashkénaze, très éduquée) en viennent-ils à passer « de l’autre côté » (en Palestine) et à militer contre leur camp ? Et comment, en étant actifs contre l’Occupation, parviennent-ils à rester des citoyens israéliens ? Elle tire de ses enquêtes des analyses approfondies, subtiles et tendant à l’objectivité « si c’est possible, dit-elle, sur un terrain aussi sensible, où l’on est sans cesse sommé de prendre position ». C’est un ouvrage dense, détaillé, entrecoupé d’extraits d’interviews et délicat à résumer en quelques lignes.

Continuer la lecture

Publié dans Israël-Palestine | Marqué avec , , , | Un commentaire

Superman n’est pas juif

Rédigé par Claire.

SUPERMAN N’EST PAS JUIF (et moi un peu).
Texte de Jimmy Bemon, dessins d’Emilie Boudet, Ed. La Boîte à bulles, 2014.

superman

C’est l’histoire, en bande dessinée, d’un petit garçon qui doit se débrouiller avec cette injonction de son père : « Tu es et resteras juif et tu dois toujours en être fier. » L’enfant s’interroge sur cette différence, dont le sens lui échappe, à commencer par la circoncision lorsqu’il découvre à l’école que les autres garçons n’ont pas le même zizi que le sien. La bar-mitsva ne chassera pas ses doutes ni ses réticences.

Les membres de sa famille paternelle, juifs séfarades d’Afrique du Nord, vivent leur identité comme une sorte de privilège (le père énumère à son fils une liste de Juifs glorieux, dont Superman), à la fois naturel et obligatoire, où religion, culture, histoire, liens sociaux, inscrivent avec force dans une communauté.

Continuer la lecture

Publié dans culture | Marqué avec , | Laisser un commentaire

A propos de Benny Lévy

Rédigé par Claire.

A la vie, Léo Lévy, éditions Verdier, 2013 – Lecture.

LevyLeo.jpgDisons-le d’emblée : entrée avec sympathie dans le récit de cette vie étonnante, j’en suis sortie assez fâchée que « l’abandon du politique » finisse, sous le couvert d’un parcours spirituel, dans une démarche identitaire obscurantiste.

)C’est le récit par Léo, épouse de Benny, d’une trajectoire, le périple de camarades nés de la dernière guerre, sonnés par l’histoire, cherchant un sens à la vie. Benny Lévy, expulsé d’Egypte en 1956 avec sa famille à 11 ans, et Léo Aranowicz, dont le père et les sœurs sont morts à Auschwitz, se croisent au milieu des années 60 entre Unef (Union Nationale des Etudiants de France), UEC (Union des étudiants communistes) et Sorbonne ; ils ne se quitteront plus jusqu’à la mort de Benny, en 2003.

Continuer la lecture

Publié dans culture | Marqué avec | Laisser un commentaire

Une femme fuyant l’annonce

une femme fuyant Rédigé par Reine.

Une femme fuyant l’annonce
(roman de David Grossman)

En hommage à Uri Grossman, ce roman *, commencé en 2003, n’a pas pu prémunir son auteur de la mort de son fils tué lors de la guerre au Liban en 2006. Une postface de l’écrivain évoque pudiquement cet évènement.
Si ces 650 pages (une masse que j’ai fiévreusement parcourue) pansent et pensent les blessures du romancier, elles réussissent aussi à nous bouleverser et à nous faire réfléchir sur la société israélienne confrontée à la guerre et à la colonisation.

Continuer la lecture

Publié dans culture | Marqué avec , , | Laisser un commentaire

Little Big Bang : et un olivier…

Rédigé par Marianne. Little Big Bang

A propos de Little Big Bang
(roman de Benny Barbash)

Et un olivier lui poussa dans l’oreille… Racontée par le garçon de la famille, un enfant de 13 ans, voici une métaphore rocambolesque, caustique et tendre : l’histoire d’un homme (son père), dans l’oreille duquel se met soudain à pousser un olivier.
Branle-bas dans la famille, reflet de la société israélienne et de ses contradictions, avec la grand-mère rescapée de la Shoah, qui croit aux miracles – sinon, comment serait-t-elle revenue, leur dit-elle –, le grand-père astrophysicien, rationaliste jusqu’au bout des ongles, la mère qui essaie le plus longtemps possible de croire que tout cela n’est qu’un rêve…

Continuer la lecture

Publié dans culture | Marqué avec , , | Laisser un commentaire

Un autre Israël est possible

Rédigé par Claire. Un autre Israël possible

« Un autre Israël est possible, Vingt porteurs d’alternatives » par Dominique Vidal et Michel Warschawski. Paris, Les Editions de l’Atelier/Editions Ouvrières, 2012.

C’est un livre d’entretiens qui témoigne de la révolte et de l’action d’hommes et de femmes israéliens, de tous ages, juifs ou non, de convictions politiques ou religieuses différentes, engagés contre la politique d’un gouvernement pour plus de justice sociale, pour le respect des droits de l’homme, pour la défense des palestiniens contre l’arbitraire de l’armée ou de l’administration, pour une solution juste au conflit.

Continuer la lecture

Publié dans culture | Marqué avec , , | Laisser un commentaire