Attaques contre les ONG israéliennes en faveur de la paix

Depuis la mise en place de notre site « les Forces de paix », conjoint à notre blog, nous avons fait le choix de recenser et référencer les organisations israéliennes qui mènent des actions courageuses, dans un contexte difficile, pour faire respecter les droits humains en Israël et dans les Territoires occupés.
Le gouvernement israélien, enferré dans uB'Tselemne occupation et une colonibreakingthesilence1sation qui, petit à petit, affecte l’ensemble de la société israélienne, s’en prend maintenant ouvertement à ces ONG qui défendent les droits des Palestiniens.
Poussé par la Droite religieuse et nationaliste qui fait partie du gouvernement, il fait voter actuellement une loi dite « de transparence » qui prévoit que les ONG recevant plus de la moitié de leur financement de gouvernements étrangers devront le mentionner dans leurs rapports officiels. Il était également prévu que tout député adhérent soit obligé de porter un badge spécial au Parlement. Heureusement cet amendement a été retiré.
Et surtout, en parallèle, une campagne de dénigrement de ces associations est lancée depuis plusieurs mois, avec des attaques nominatives, et des accusations de traîtrise.

Quelques références :
En Israël, des ONG se défendent contre une vaste campagne de diffamation, Le Monde 07.02.2016, Piotr Smolar
Israël : ces « nouveaux traîtres » à la tête des ONG de gauche, Le Point, 20/12/2015, Danièle Kriegel

Ainsi, une organisation d’extrême droite, Im Tirtzu, a publié sur Facebook une liste d’artistes, dont les écrivains David Grossman et Amos Oz, accusés d’être des agents de l’étranger pour leur soutien aux ONG de gauche.
Le projet de loi, qui a été approuvé par un premier vote à la Knesset, vient conforter cette campagne et l’approuver.
Bien qu’on ne puisse pas comparer les situations, cela me rappelle les chasses aux sorcières instaurées pendant la guerre d’Algérie contre toutes celles et ceux qui dénonçaient la torture. Avec là aussi un gouvernement enferré dans une politique de plus en plus répressive qui ne pouvait contrer le désir d’indépendance des Algériens.
En Israël même, cela fait écho à la campagne menée contre I. Rabin en 1995, avec le même Benjamin Netanyaou, qui a conduit à l’assassinat de I. Rabin. (voir notre article sur le film d’Amos Gitaï)
Plusieurs ONG, dont Breaking The Silence et B’Tselem, ont organisé dans un vaste entrepôt de Tel-Aviv un évènement commun, à la fois festif et militant, pour exprimer leur inquiétude devant ces attaques de plus en plus dures auxquelles elles sont soumises depuis des mois.
Pour aider ces ONG, visitez notre site « Forces de paix » (lien) et accédez aux différents sites ou pages Facebook et comptes Twitter de ces associations (nous sommes en train de mettre à jour les liens).

Ce contenu a été publié dans Israël-Palestine, avec comme mot(s)-clé(s) , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *