Benjamin Netanyahou et le révisionnisme

Beaucoup d’encre a coulé sur les récentes déclarations de B.Netanyahou faisant du grand Mufti de Jérusalem l’inspirateur et le responsable principal du déclenchement de la Shoah. Si celui-ci a bien été allié de l’Allemagne et a souscrit sans réserve aux projets d’extermination des juifs, il n’a guère eu de poids dans « la solution finale » et la destruction des juifs d’Europe.manif paix 24/10/15
Le détournement tendancieux des faits historiques ne vise qu’à éluder tout projet d’État pour les Palestiniens en leur imputant des projets éternellement criminels.
(cf. Le Monde, Netanyahou et la solution finale : une « erreur diabolique, ridicule, méprisable »).
Cette instrumentalisation honteuse ne fait qu’attiser les haines, susciter les violences et barrer tout espoir de paix.
En France, plusieurs organisations juives contestant la politique actuelle du gouvernement israélien ont manifesté leur indignation. Nous ne pouvons que partager leur révolte devant cette minable manœuvre politicienne et souscrire à leurs déclarations.

Les organisations JCall et La Paix Maintenant ont publié chacune sur son site un communiqué commun plein de colère contre cette falsification de l’histoire du génocide des populations juives européennes par les nazis qui vise à faire endosser aux Palestiniens une image d’irréductibles assassins. Comme le dit le communiqué : « Cela doit susciter l’indignation des Juifs d’Israël et de la Diaspora. » Il faut « Négocier plutôt que trahir l’histoire » . « Le Premier ministre israélien Benyamin Netanyahou a dépassé les bornes, en insultant dans une même phrase le peuple juif et le peuple palestinien. » (cf. le communiqué sur le site jcall ou la paix maintenant).

Une Autre Voix Juive insiste, dans un communiqué publié sur le site UAVJ, sur les mesures à prendre : « Tous les progressistes, tous les démocrates doivent en tirer la conclusion qui s’impose : le temps est venu de la pression maximale, en France pour la reconnaissance de l’État de Palestine, dans l’Union Européenne pour suspendre immédiatement l’Accord d’Association qui la lie à Israël. Telles sont les conditions pour que le peuple palestinien voie enfin ses droits fondamentaux reconnus et que Israël “retrouve son âme”, si c’est encore possible ».

Heureusement, les Israéliens ne sont pas tous prêts à croire les discours élaborés pour susciter la peur et la haine. Des groupes ont manifesté courageusement ces derniers jours, malgré un climat hostile et violent, contre la politique gouvernementale suicidaire :

Samedi 17 octobre : 850 Israéliens juifs et arabes forment une chaîne contre la peur dans le nord d’Israël.

Samedi 24 octobre : Des milliers d’Israéliens manifestent à Tel-Aviv, à l’appel de l’organisation La Paix Maintenant, contre l’occupation et pour la reprise des négociations, à l’occasion des 20 ans de l’assassinat d’Itzak Rabin.

(cf. Nouvel Obs, Le Monde, TV5 Monde)

Ajouter un commentaire

Ce contenu a été publié dans antisémitisme-racismes, avec comme mot(s)-clé(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *