Superman n’est pas juif

Rédigé par Claire.

SUPERMAN N’EST PAS JUIF (et moi un peu).
Texte de Jimmy Bemon, dessins d’Emilie Boudet, Ed. La Boîte à bulles, 2014.

SupermanpC’est l’histoire, en bande dessinée, d’un petit garçon qui doit se débrouiller avec cette injonction de son père : « Tu es et resteras juif et tu dois toujours en être fier. » L’enfant s’interroge sur cette différence, dont le sens lui échappe, à commencer par la circoncision lorsqu’il découvre à l’école que les autres garçons n’ont pas le même zizi que le sien. La bar-mitsva ne chassera pas ses doutes ni ses réticences.

Les membres de sa famille paternelle, juifs séfarades d’Afrique du Nord, vivent leur identité comme une sorte de privilège (le père énumère à son fils une liste de Juifs glorieux, dont Superman), à la fois naturel et obligatoire, où religion, culture, histoire, liens sociaux, inscrivent avec force dans une communauté.

L’enfant, lui, ressent l’identité qu’on lui impose comme artificielle, comme un facteur d’exclusion de la société dans laquelle il vit. Comment échapper à cela ? Superman est-il vraiment juif ? Ses auteurs sont juifs, certes, mais leur héros l’est-il aussi ? Comment dire à un père aimant : « Je ne suis pas juif » ?

L’histoire, manifestement en grande partie autobiographique, raconte avec humour et tendresse les étapes de cette quête identitaire jusqu’au moment où, adulte, l’auteur ose enfin dire à son père « Superman n’est pas juif ».
Il pourra plus tard ajouter « et moi un peu », échappant aux croyances religieuses et aux contraintes communautaires mais assumant la part juive de son identité, celle qui le rattache à sa famille et à ses traditions, (surtout culinaires !).

Le livre doit une grande partie de son charme à l’illustratrice dont le dessin, drôle, délicat et tendre, est inextricablement lié au texte

A signaler aussi, pour les amateurs de bandes dessinées, l’exposition Les mondes de Gotlib au Musée d’art et d’histoire du judaïsme du 12 mars au 27 juillet 2014.
Gotlib déclare dans un entretien : « Je suis avant tout athée mais, d’un autre côté, je suis juif et si je ne l’étais pas, je serais athée également. Tout ça est bien compliqué… » (*)

Ce contenu a été publié dans culture, avec comme mot(s)-clé(s) , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *