Voici la lettre que j’écrirais à B. Netanyahou…

Rédigé par Marianne

Si je pensais une seconde que B. Netanyahou puisse se soucier d’une Française juive…

Monsieur le Premier Ministre d’Israël,

Au lendemain de la série d’attentats qui se sont produits en France en janvier, où des tueurs s’en sont pris en même temps à des dessinateurs de presse, à des policiers qui les protégeaient et à des femmes, des hommes et des enfants juifs parce que Juifs, vous avez appelé les Français juifs à rejoindre leur foyer que serait l’État d’Israël.
Comme si la France n’était pas notre foyer.

Pour nous, Français juifs, la France est notre pays, une France qui n’est pas l’Allemagne nazie, ni la France de Pétain. Nous en sommes citoyens à part entière depuis la Révolution française, ce qu’a très nettement rappelé le Premier Ministre, Manuel Valls. Ce n’est pas au moment même où des tueurs cherchent à effrayer et diviser les Français, où on assiste à une nette montée de l’antisémitisme, qu’il nous faudrait partir, comme si la France n’était pas ou plus notre pays.

Vos paroles sont dangereuses, vous le savez.

Elles entretiennent volontairement de la confusion non seulement parmi les Français juifs mais dans toute la société française. Après les attentats à Copenhague, vous les avez réitérées, en étendant le propos à l’Europe entière : « Israël est votre foyer. Nous sommes préparés pour accueillir une immigration de masse en provenance d’Europe ».

Les Français juifs sont divers. Certains partent s’établir en Israël, d’autres dans différents pays. C’est leur droit. Une très grande majorité souhaite demeurer en France. Celles et ceux qui décident de partir en Israël doivent le faire de manière non contrainte, sans peur, dans la sérénité.

Vous avez dit aussi avoir représenté « le peuple juif » lors de la marche nationale du 11 janvier. Non, Monsieur Netanyahou, vous représentiez, en tant que Premier Ministre d’Israël, le peuple israélien. Juifs, Arabes ou autres « nationalités »…

Voir aussi:
Le communiqué de JCall
La tribune libre d’Alain Jakubowicz, Président de la LICRA, parue dans le journal Le Monde du 18/02/15

Ce contenu a été publié dans antisémitisme-racismes. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Une réponse à Voici la lettre que j’écrirais à B. Netanyahou…

  1. Krakovitch Odile dit :

    Bravo, pour cette lettre courageuse et bien raisonnée. C’est effarant que Netanyahou, en lançant cet appel, ne se rende pas compte qu’il ne peut que renforcer l’antisémitisme dans les deux pays auxquels il s’est adressé, le Danemark et a France. C’est aussi méconnaître la mentalité et le passé des juifs d’Europe. Mais en tout cas, bravo.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *