Archives par mot-clé : film

Bethléem

Rédigé par Reine. images.jpg

Bethléem
(film de Yuval Adler)

Co-écrit par un Israélien et un Palestinien et réalisé en 2013, c’est le premier long métrage de Yuval Adler et de son coscénariste Ali Waked, journaliste à Al Arabiya.
La préparation du film a duré quatre ans (2006-2010) et a permis de collecter de nombreuses informations sur les parties qui s’affrontent, auprès des services de renseignement israéliens, de militants du Hamas et des Brigades d’Al-Aqsa, de chefs de cabinet de ministres palestiniens également présents dans le film.

Continuer la lecture

Publié dans culture | Marqué avec , , , | Laisser un commentaire

Valse avec Bachir

Rédigé par Reine. Vase avec Bachir

Valse avec Bachir
(film animé d’Ari Folman)

Dans une forme nouvelle et unique *, Ari Folman nous entraîne dans un souvenir confus de « sa » guerre au Liban au cours de l’opération Paix en Galilée (période juin-septembre 1982), l’année de ses 19 ans.
En 2006, il rencontre son ami Boaz qui évoque le cauchemar qu’il fait toutes les nuits depuis deux ans : des chiens effrayants aux yeux jaunes courent en hurlant et sèment la terreur dans son quartier à Tel-Aviv.

Continuer la lecture

Publié dans culture | Marqué avec , , , | Laisser un commentaire

Dans un jardin je suis entré

Rédigé par Marianne. dans_un_jardin.jpg

Dans un jardin je suis entré
(film d’Avi Mograbi)

Deux amis, tous deux israéliens, l’un Juif, mais dont la famille vient de pays arabes (Syrie, Liban) ; l’autre, Arabe palestinien, né sur des terres maintenant israéliennes et confisquées, comme réfugié dans son propre pays.
L’un parle arabe et hébreu, l’autre hébreu mais apprend l’arabe avec son ami. Tous deux habitent Tel Aviv.

Continuer la lecture

Publié dans culture | Marqué avec | Laisser un commentaire

Lebanon (film)

Rédigé par Reine. lebanon.jpg

Lebanon
(film de Samuel Maoz)

Ce film, qui a obtenu le Lion d’or à la Mostra de Venise en 2009, décrit le retour du réalisateur sur son expérience d’appelé dans l’armée israélienne.
Vingt-sept ans après les faits, le réalisateur Samuel Maoz (Schmulik dans le film) revient sur sa guerre du Liban de 1982 accomplie en tant qu’appelé.
En dehors du plan final qui ouvre sur un ciel bleu et un champ de tournesols où le char s’est échoué, l’action se passe dans le huis clos étouffant d’un tank habité par quatre appelés dont un officier.

Continuer la lecture

Publié dans culture | Marqué avec | Un commentaire